28 juin 2012

L'académie des anges, tome 1 : L'élite des lumières - Coline Mulatier

L'élite des lumières
Coline Mulatier

Tome 1 de l'Académie des anges
Tatamis - 463 pages


Résumé :

Et si les anges étaient comme vous et moi, avec leurs fous rires, leurs larmes, leurs colères, leurs jalousies et leurs doutes ? S’ils n’étaient pas comme la tradition populaire les décrit, calmes et sages, mais au contraire chamailleurs et fonceurs ? Si la Vie, malgré Sa toute-puissance, se sentait dépassée et allait voir un psy ? Et si l’Au-delà était le simple reflet de notre monde ?...
Pourquoi la Vie permet-Elle le Mal sans aider Ses créatures ? s’interroge l’ange novice Yinyang, rescapée d’un massacre de bébés anges.
Si la Toute-Puissance ne réagit pas, alors Elle ne sert à rien. Tel est le raisonnement d’une Yinyang indignée. L’ange apprenti prend le commandement de la Révolte contre la Vie et sème la terreur à l’Académie des anges, située au Sublime, château aux dix millions de tours flottant dans l’Univers.
Yinyang, en pleine crise de rébellion, provoque la Vie, L’insulte et La défie impunément.
Un jour, l’élève ange apprend qu’elle n’était pas seule à avoir échappé au massacre de bébés anges. Yinyang abandonne aussitôt la Révolte et se lance à la recherche de ses sept autres compagnons d’infortune. Son but : former un groupe d’anges nommé Elite des Lumières.
Pour ce faire, toutes les bêtises seront bonnes : ressusciter les morts, marcher sur l’eau ou encore pulvériser la moitié des galaxies de l’Univers…
Dans ce monde enchanté, chacun devra choisir entre la Vie et l’Obscur. Seul le Libre Arbitre est véritablement tout-puissant et engendrera des saints ou des monstres.


Mon avis :

Je tiens avant tout à remercier les éditions Tatamis pour m'avoir proposé ce livre et de me l'avoir gentiment envoyé.
Quand j'ai reçu leur mail me proposant de me l'envoyer, j'ai d'abord pensé à refuser, car il me semblait, après avoir lu le résumé, qu'il parlerait de religion et je n'aime en général pas les livres qui parlent de religion. Puis j'ai lu l'extrait que m'avait proposé l'éditeur et il m'avait bien plu, alors je me suis dit "pourquoi pas ?"

Mais ce livre ne m'a malheureusement pas plu. Je n'ai pas accroché. Dès le début du livre, il y a des éléments qui m'ont dérangée.
J'ai un peu eu l'impression d'être face à une sorte de parodie de la religion, où on donne une identité à Dieu (La Vie), on donne des noms différents à des anges religieux, et on reprend des éléments religieux qu'on tourne autour de l'humour. Humour auquel je n'ai d'ailleurs pas vraiment accroché.
J'ai aussi eu l'impression que beaucoup de choses étaient trop "trop". Trop grand, trop insensé,... Au début du livre principalement, l'auteur nous décrit ses lieux et personnages avec des termes comme "un sextillion (1 suivi de 36 zéros) de personnes se trouvaient là" (je n'ai pas le livre sous la main, j'ai inventé l'exemple). Personnellement, je ne peux pas imaginer 1 million de personnes qui se trouvent au même endroit. Un milliard encore moins. Pourtant, le milliard n'a que 9 zéros. Donc pour moi, c'est impossible de me représenter ce sextillion de personnes qui se trouvent au même endroit. C'est juste inconcevable. Pareil avec les 10 millions de tours du château, je ne peux pas me le représenter. Et cela m'a bloqué dans mon imagination.
Finalement, j'ai aussi eu de la peine avec des prénoms et avec certains termes inventés par l'auteur. Les "angeounets" pour les bébés anges, Yinyang (ange qui oscille entre le bien et le mal), Qumoqums, et d'autres noms auxquels je n'ai pas accroché. Je n'ai d'ailleurs pas réussi à m'attacher aux personnages, que j'ai trouvés trop caricaturaux.
J'ai mis un temps fou à en venir à bout (plusieurs mois) et j'ai lu la deuxième partie de ce livre en diagonale.

Vous l'aurez compris, ce livre ne m'a malheureusement pas plu. Un peu trop axé vers la religion, des personnages auxquels je ne me suis pas attachée, des situations insensées, des termes et prénoms qui ne m'ont pas "parlé", voilà les principales raisons de cette déception. Mais malgré tout, merci infiniment à l'éditeur pour m'avoir fait confiance !

0 commentaires:

Publier un commentaire