27 août 2009

Into the wild - Jon Krakauer

Into the wild
Jon Krakauer

10/18 - 281 pages


Résumé :

Toujours plus loin. Toujours plus au nord. Toujours plus seul. Inspiré par ses lectures de Tolstoï et de Thoreau, Christopher McCandless a tout sacrifié à son idéal de pureté et de nature. En 1990, une fois son diplôme universitaire en poche, il offre ses économies à une association caritative et part, sans un adieu, vers son destin. Celui-ci s'achèvera tragiquement au coeur des forêts de l'Alaska...
Jon Krakauer évoque aussi à travers cette échappée belle ceux qui, un jour, ont cherché à quitter la civilisation et à dépasser leurs limites. Magistralement porté à l'écran par Sean Penn, Into the Wild s'inscrit dans la grande tradition du road-movie tragique et lumineux, une histoire aux échos universels.


Mon avis :

J'ai lu ce livre car j'avais entendu beaucoup de bien sur le film, que j'avais du coup énormément envie de regarder. Au début, je ne savais pas que c'était l'adaptation d'un "roman", et encore moins que c'était une histoire vraie (d'ailleurs, même avec le livre en mains j'ai du aller voir sur internet si ce Christopher a bel et bien existé. Dommage que le livre ne précise pas "inspiré d'une histoire vraie" ou "biographie de Christopher McCandless"...
J'ouvre donc ce livre, et, grosse déception, le décès d'Alex alias Christopher est annoncé dès les premières pages, même sur la quatrième de couverture d'ailleurs. J'aurais préféré ne le savoir qu'à la fin et ainsi laisser l'espoir planer sur son histoire.
Ce bouquin nous raconte donc la vie de Christopher, renommé par ses soins Alexandre Supertramp. Son rêve : découvrir la vie sauvage en Alaska, et ce, avec comme moyens de survie que le strict minimum. L'auteur se base principalement sur des témoignages et le journal que tenait Christopher. Il nous raconte comment il a échappé à la vie de tous les jours pour se lancer dans sa grande aventure.
Bien qu'au premier abord Christopher ait pu paraître asocial, les témoignages prouvent qu'il répandait plein de bonheur aux gens qui l'entouraient. Le plus flagrant étant celui de Je sais plus son nom qui lui a proposé de l'adopter. Christopher était quelqu'un qui marquait la mémoire et le coeur des gens.

Dans ce livre, Krakaueur nous raconte non seulement l'histoire de Christopher, mais également celle d'autres aventuriers ainsi que sa propre expérience. J'avoue que j'aurais préféré n'y lire que l'histoire de Chris. Non pas que les autres n'étaient pas intéressantes, au contraire, mais j'ai eu l'impression qu'elles étaient là pour faire du remplissage afin d'avoir un livre de plus de 100 pages. Son histoire à lui, Krakauer, m'a beaucoup plu, seulement, j'ai trouvé qu'il mettait beaucoup trop de pages pour la raconter. Celle des autres personnages, je les ai déjà oubliées.
Autre point négatif : j'ai trouvé que son histoire n'était pas racontée assez linéairement, on sautait un peu trop du coq à l'âne. Le film, pour ce côté là, était bien meilleur et j'ai trouvé plus simple de suivre son parcours de cette manière.
Les extrait de livre soulignés par Christopher m'ont au début bien plu, je les lisais avec plaisir, mais vers la fin du bouquin, je les lisais en diagonale voire même pas du tout. J'ai par contre adoré les courts extraits de son journal et des traces qu'il a laissées.

Bien que connaissant déjà la fin du film, j'ai tout de même eu besoin de mon paquet de mouchoirs. J'ai trouvé le film très émouvant et poignant. Je n'ai pas ressenti ça en lisant le livre.

En résumé, l'histoire de ce personnage atypique m'a réellement touchée malgré les controverses qu'on a pu entendre à son sujet. Il a tout laissé tomber du jour au lendemain pour vivre son rêve, son idéal. Peu de gens osent le faire.
A propos de son histoire donc, rien à redire, j'ai adoré.
Ce qui m'a plus dérangé, c'est la manière dont Krakauer a raconté son parcours ainsi que celui des autres. J'aurais préféré n'y voir que celui de Christopher.

Livre agréable

0 commentaires:

Publier un commentaire