16 août 2008

Les annales du Disque-Monde, tome 4 : Mortimer - Terry Pratchett

Mortimer de Terry Pratchett Tome 4 des Annales du Disque-Monde
Pocket - 256 pages


Résumé :

Mortimer court à travers champs, agitant les bras et criant comme une truie qu'on égorge. Et non. Même les oiseaux n'y croient pas.
"Il a du cœur", fait son père adossé contre un muret.
"Dame, c'est le reste qui lui manque", répond l'oncle Hamesh.
Mais à la foire à l'embauche, la Mort le remarque et l'emporte sur son cheval Bigadin. Il faut la comprendre : elle a décidé de faire la vie ; avec un bon commis, elle pourrait partager le travail quotidien, ce qui lui laisserait des loisirs.
Un grand destin attend donc Mortimer. Mais... est-ce bien raisonnable ?
Un scénario qui décoiffe, une distribution prestigieuse et... peut-être... une apparition exceptionnelle de l'illustre Rincevent.


Mon avis :

J'ai vraiment beaucoup aimé, non seulement c'est toujours aussi tordant, mais cette fois, contrairement à "la huitième fille", l'histoire m'a également plue. J'aime beaucoup le personnage de la mort, et surtout quand il est saoûl et qu'il essaie d'avoir une vie d'humain.
Non seulement Pratchett nous donne une histoire bourrée d'humour, mais qui au final n'est pas si stupide que ça, parce qu'entre ses répliques tordues, on trouve également quelques phrases presque "philosophiques", qui nous font réfléchir sur certaines choses.
J'ai passé un très bon, même excellent moment de lecture.


Citations :

"Les savants ont calculé que les chances d'exister d'un phénomène aussi manifestement absurde sont de une sur un million. Mais les magiciens, eux, ont calculé que les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix"

"Quiconque [...] aurait aussitôt conclu que l'apprenti et son or jouissaient en gros de la même espérance de vie qu'un hérisson à trois pattes sur une autoroute à six voies."

"- Ben ça, l'en----, dit-il. Un en---- d'mage. J'les déteste, ces en----- d'mages !
- T'as qu'à pas les -------, alors, marmonna l'un de ses acolytes qui prononça sans effort toute une série de tirets.


"[...] le genre d'occupant à lancer toutes ses chaussettes contre le mur pour enfiler celles qui ne restent pas collées."

"- ..., parvient-il à ne pas dire. "

"- VOUS SOÛYEZ QUE J'SUIS CROIS, HEIN?
- Je sers tous ceux qui peuvent rester debout après trois essais, fit le patron.
- VOUS JAVEZ PARRREUFAITEMENT RRRAIJON. MAIS MOI, JEU...
L'étranger marqua un temps, un doigt emphatiquement dressé en l'air.
- QU'EST-CHE QUE J'DIJAIS ? ?
- Vous disiez que je vous croyais soûl."

"[...] tandis que le quatrième s'empressait d'avaler un mégot allumé.
[...] - Pourquoi cet homme a-t-il de la fumée qui lui sort par les oreilles?"

Livre génial

2 commentaires:

  1. Haha encore une ration de fous rires !! Tout simplement hilarant !!!

    RépondreSupprimer